Vidéo. La Ronceraie, rêve d’enfant de théâtre concrétisé dans les Cévennes

Avec le concert de la violoniste lozérienne Laure Schappler en toile de fond, Nausicaa Bouthreuil évoque ici la raison d’être de La Ronceraie rue Tonnance-Ferréol à Saint-Laurent-de-Trèves. Une résidence d’artistes singulière qu’elle propose en effet chez elle depuis trois ans via l’association Joia En Cor et épaulée en coulisses par ses amies Isabelle Austin et Marie-Noëlle Deubel. Pour sa fondatrice, La Ronceraie est « une petite structure qui peut accueillir jusqu’à 50 personnes en places assises en format théâtre. Mais également des expositions de peintures, de photographies, de sculptures, des résidences de clowns. Autour de la joie, l’épanouissement, l’enchantement, l’émerveillement mais aussi la poésie et l’humour ».

Vidéo LD/Cyprien Rome, décembre 2021
Un théâtre du Soleil format miniature

La bâtisse de l’actuelle Ronceraie aurait abrité l’ancien relais des postes et des diligences de Saint-Laurent-de-Trèves. Un lieu que Les parents de Nausicaa Bouthreuil ont acheté en 1973, dont elle en a hérité en 2010. « Ca m’a pris du temps, je ne savais pas quoi en faire quand un rêve d’enfance m’est revenu en tête. Vers l’âge de 8-10 ans je voulais faire le Théâtre du Soleil dans la grange. Comme Ariane Mnouchkine avec un restaurant, une salle de théâtre. Je voyais la grange beaucoup plus grande que ses 50 m²… Je me suis dit il faut tenter le coup pour le coup, on verra bien ce qui se passe. Et depuis il se passe des miracles ». Un rêve de petite fille qui s’est donc concrétisé en Lozère à l’aube de ses 45 ans, après avoir quitté le secteur de la finance en région parisienne, sans regret manifeste.

Cyprien Rome

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial

Vous aimez ? Partager cet article