Vidéo. Des pâtisseries conçues pour le palais et les yeux à Langogne

Pour l’artisan lozérien Maxime Girard, 31 ans, une pièce d’exception est une pâtisserie composée avec des matières premières d’excellence, pouvant avoisiner les deux mètres vingt de hauteur et nécessitant plusieurs jours de confection. Installée au 37 boulevard du général De-Gaulle à Langogne depuis octobre 2019, son entreprise MG Pâtisserie a rapidement su trouver sa place dans une cité où affluent les amateurs de bonne chère de trois départements distincts : Lozère, Ardèche et Haute-Loire.

Vidéo LD/Cyprien Rome, janvier 2022
Entre tradition et innovation

Le pâtissier originaire de Niort évoque ici à la fois son parcours, sa méthode de travail et les différentes gourmandises qu’il propose à Langogne : confiseries, guimauves, gâteaux saisonniers, brioches, galettes, viennoiseries mais aussi ses gammes de 15 macarons et de 16 glaces. Après avoir gravité « sur la Côte d’Azur, en région parisienne et sur le bassin d’Annecy et Genève », notamment pour le compte des groupes Bernard-Loiseau et Patrick Agnelet, Maxime Girard ne regrette pas son choix de vie lozérien. Le sens de sa démarche est « d’amener notre savoir-faire en Lozère pour le proposer tous les jours à nos clients ». Et innover en suggérant entre autres de l’événementiel consistant à « monter en étages des gâteaux plus traditionnels et plus travaillés qu’une pièce montée de choux pour créer une pièce à la fois très jolie et très impressionnante quand on l’amène au moment du repas ». Pour les yeux, en attendant le palais.

Cyprien Rome

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *