Vidéo. Dans les coulisses des haras de Ginestoux aux Salces

Sur le site des haras de Ginestoux, Elisabeth Vignolles produit à la fois des vêtements en mohair de l’Aubrac avec ses 60 chèvres Angora et des savons naturels au lait de jument avec son troupeau d’une petite dizaine de chevaux de trait Ardennais. L’agricultrice et éleveuse de 29 ans nous emmène ici dans les coulisses de sa ferme sur les hauteurs des Salces. Du nourissage des chèvres à la tonte brute de leur laine, du sèchage des savons à la présentation de sa boutique.

Des chèvres tondues deux fois par an

Avec son fils Hugo dans les bras, Elisabeth Vignolles évoque le calendrier des haras de Ginestoux: « Pendant l’hiver on a le chevrotage, au printemps ce sont les juments qui poulinent, pendant l’été c’est la traite des juments, pour la partie automne, on a tous les concours d’élevage pour les juments. Pour Noël il faut pas mal transformer pour tous les marchés de producteurs ou directement à la boutique… Ca permet d’étaler sur toute l’année toutes les différentes activités. Les chèvres sont tondues deux fois par an, l’hiver et l’été, le tri de la laine c’est un peu toute l’année ».

Cyprien Rome

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *