Une vie derrière un comptoir de bar en Lozère

Du côté de Saint-Amans, Jeannine Pougnet, 87 ans, a toutes les peines du monde à se déplacer mais est pourtant, et ce depuis toujours, fidèle au poste. Derrière le comptoir d’un bar qui porte son nom, bien qu’ayant disparu de la façade. Authentique, dans son jus, d’un autre temps, anachronique ou intemporel ? A vous de voir… Une certitude, Chez Jeannine, le lieu ne pourrait résolument pas être nommé autrement.

Jeannine Pougnet

Adresse fameuse de la Margeride, le bar Tichit-Barret a toujours appartenu à sa famille. « La maison a toujours été connue dans le coin, ne serait-ce que parce que mon père était marchand de bestiaux », précise Jeannine Pougnet dans un sourire.

Ce lieu emblématique est également la maison natale de Jeannine Pougnet. Un écrin en Lozère qu’elle n’a jamais quitté.

« J’ai commencé, petite, par faire la vaisselle »

Etant fille unique, Jeannine Pougnet n’a pas vraiment eu à se poser de questions concernant son orientation professionnelle. L’éternelle lozérienne explique : « J’ai commencé par faire la vaisselle au bar, je ne sais plus quel âge j’avais exactement. J’étais toute petite et je faisais déjà mes verres sur ma petite chaise dans un coin… » En scrutant l’entrée du bar, Jeannine Pougnet constate qu’ « il n’y a pas grand monde qui traîne en ce moment. Si je vois qu’il n’y a personne, je préfère fermer… Je ne suis pas là pour servir à boire qu’à des ivrognes ». Tout en proposant, corps vacillant mais la bouteille fermement tenue à la main, un dernier verre.

Jeannine Pougnet

Texte et Photos Cyprien Rome, août 2021

2 réflexions sur “Une vie derrière un comptoir de bar en Lozère

  • 1 septembre 2021 à 16h56
    Permalien

    Bonjour ou est ce bar exactement ?
    Merci

    Répondre
  • 4 septembre 2021 à 16h10
    Permalien

    Nous avons connu Mme Jeannine il y a des années;Nous venions en vacances à Coulagnettes tous les ans. Et Jeannine faisait partie de nous, bien entendu. Tous les dimanches, nous faisions un repas avec plusieurs vacanciers. Tout était délicieux, meme l’accueil. Nous sommes allés lui faire un ptit coucou plusieurs fois après. Cela ne remonte pas très loin encore. En espérant la revoir bientot….
    Les champenois

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial

Vous aimez ? Partager cet article