Une seconde vie avec 12 chiens en pleine forêt en Lozère

« Je vis mon rêve », voilà comment Franck résume sa sa vie en Lozère au milieu des bois avec sa meute de chiens. Dans une caravane d’abord, puis dans une cabane aménagée au fil des saisons. Toujours au même endroit, en retrait du chemin de Stevenson. Un lieu de vie isolé, mais à portée de randonneurs et de chasseurs. Un ancrage aléatoire, précaire mais pourtant déterminé, nimbé d’une poésie d’essence rugueuse.

photo LD/Cyprien Rome, 13 mai 2021

Une meute de chiens qui passe avant tout le reste

C’est à l’aune de la cinquantaine finissante que Franck s’invente un mode de vie à part entouré par ses douze chiens de traîneau. Un jour peut-être il acceptera que Lozère Décalée dresse son portrait plus en profondeur. Le temps de se faire à l’idée que sa trajectoire présente un relief singulier. Local et universel. Car après avoir fait carrière dans l’événementiel en région parisienne, Franck plaque tout du jour au lendemain pour constituer sa meute. Se consacrer exclusivement ou majoritairement à elle, au gré de ses jobs saisonniers. Dans l’immédiat, il se contente d’accepter la publication de ce diaporama en compagnie de ses chiens de traîneau. Derrière qui leur maître lozérien aime tant s’effacer. Pour l’heure.

Cyprien Rome

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial

Vous aimez ? Partager cet article