Vidéo. Un dépôt de veau éventré sanctionné d’une amende de 300 € en Lozère

Suite au dépôt d’un veau éventré, appartenant à l’éleveur d’Arzenc-de-Randon Gérard Challier, sur le parvis de la préfecture de la Lozère le 6 mai 2020, le président de la Coordination rurale de Lozère s’est acquitté d’une amende de 300 euros ce jeudi 7 juillet après avoir comparu devant le tribunal de Mende. A sa sortie, Alain Pouget en a profité pour rappeler le contexte et les raisons de cette infraction qualifiée de jet de déchets de sous-produits animaux sur la voie publique.

Vidéo LD/Cyprien Rome, 7 juillet 2021

« Un loup prédate différemment un bovin d’un ovin »

Selon Alain Pouget, cette action a eu au moins le mérite de faire bouger les lignes concernant la prédation lupine : « Face à la découverte d’un cadavre d’un bovin par un éleveur il y a désormais une procédure autre que pour les ovins pour faire observer les plaies et les morsures. Car un loup prédate différemment un bovin d’un ovin (…) la Coordination rurale se positionne contre la cohabitation idéalisée fantasmée par les environnementalistes mais aussi par les acteurs de l’application du plan environnemental loup ».

Cyprien Rome

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial

Vous aimez ? Partager cet article