Une auberge lozérienne essentielle face à la crise sanitaire

A la tête de l’auberge du col de Montmirat avec sa compagne Christine Roulet au coeur du parc national des Cévennes, Jean-Patrick Bonaldi, 58 ans, a conscience de jouer un rôle stratégique inattendu à l’aune de la crise sanitaire. « Pour les ouvriers qui travaillent dans les bois, on a toujours fait des menus à emporter », précise le restaurateur dans un sourire.

Lire la suite
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial

Vous aimez ? Partager cet article