Des jonquilles sauvages pour Louis-Dalle

Issu d’une famille de quinze enfants du côté de Finieyrols, missionnaire et évêque au Pérou de 1948 à 1982, feu Louis-Dalle se définissait comme un Indien parmi les Indiens. Avec l’arrivée du printemps, sa stèle est bordée par un champ rempli de jonquilles sauvages sur le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle à l’intersection du lieu dit Les gentianes, à mi-chemin entre Malbouzon et Prinsuéjols.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial

Vous aimez ? Partager cet article