Vidéo. Dans le pas de Mathilde Sagnes, vice-championne de France de trail

De ses débuts sur les sentiers en Lozère à son titre de vice-championne de France de trail court ce dimanche à Rouffach, découvrez ici le parcours de l’ex-pisteuse Mathilde Sagnes, 26 ans. Entre un moment de décrassage au bord du Lot à Mende et une séance avec son kinésithérapeute, par ailleurs traileur, Anthony Garcia dans les murs du cabinet LM Physio. Ingénieure en environnement spécialisée dans les énergies renouvelables, la jeune athlète, originaire de Montauban et passée par les Etats-Unis, est depuis deux ans chargée d’animations sport et nature pour le compte du Conseil départemental de la Lozère. Un territoire, selon Mathilde Sagnes, propice à deux pratiques où elle monte en puissance : la course en montagne et le trail.

Vidéo LD/Cyprien Rome, septembre 2021

Une saison 2021 exceptionnelle

Elle vit comme une belle opportunité « d’avoir une championne du monde de trail, Blandine L’hirondel, comme voisine et de pouvoir faire des séances ensemble… Ca crée une dynamique. Et puis il y a aussi de très bons traileurs sur le département, comme Maxime Brajon, Nicolas Rambier ou encore Benjamin Monnier. C’est assez fou, car le dimanche on arrive à faire des sorties ensemble avec une densité de 5-6 coureurs… Une densité qui est proche de celle que l’on a parfois en stage en équipe de France. Quand j’étais à Montauban, je m’entraînais la plupart du temps toute seule. C’est très bien de pouvoir partager sa passion avec d’autres qui sont sur la même longueur d’ondes. Le plaisir reste le plus important dans le sport, donc on allie souvent un petit repas à nos sorties sportives ».

Mathilde Sagnes à Mende, photo LD/Cyprien Rome, septembre 2021

Grâce à ses deuxième et troisième places obtenues aux championnats de France de trail court et de course en montagne ce mois-ci, Mathilde Sagnes sera en lice aux Mondiaux de février 2022 en Thaïlande. Une double satisfaction pour elle. En attendant, à court terme, son coach et son kiné tiennent le même discours : le corps de l’athlète a besoin de se régénérer après une saison 2021 couronnée de succès. Mathilde Sagnes dispose de dix jours de repos devant elle avec un objectif plutôt clair : digérer une série de performances qui en appelle d’autres. Avec le plaisir toujours en bandoulière.

Cyprien Rome

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.