Carpatia – Lozère : une petite histoire de Krystyna Baconi

Les Ukrainiens qui sont à l’étranger pendant la guerre découvrent de nouvelles coutumes, cultures, villes et pays. Ainsi de nouvelles terres ouvrent les Ukrainiens pour eux-mêmes – et pour tout le monde. L’une de ces histoires de vie est née en France, et elle est devant vous. En pleine guerre en Ukraine, La Villa Malzac accueille Krystyna Bakoni, artiste ukrainienne réfugiée. Son univers pictural est à découvrir à partir du mardi 22 novembre à 18h au 22 avenue Foch à Mende.

Mende

La ville de Mende est étonnante. Après la pluie, ses toits ressemblent à d’énormes poissons, luisant d’écailles dans la fraîcheur de la verdure ! En effet, au lieu de tuiles, le toit est ici posé avec des dalles de pierre taillée, qui sont transformées sous forme d’écailles de poisson. Mouillé, sous le soleil, la pierre joue avec la nacre noire sur une coupe fraîche. Les dalles de pierre ne seront pas emportées par le vent fort, la pluie ou la neige. L’eau ne s’infiltrera pas non plus. Technologies authentiques et anciennes de la vie en montagne.

La ville s’élève haut de la gorge comme un éventail. À côté des bâtiments modernes, de nombreux bâtiments résidentiels datant des XVIe, XVIIe et XVIIIe siècles ont été conservés ici. La forme traditionnelle de leurs toits semble inhabituelle car elle ressemble aux flancs escarpés des chaloupes renversées. La pittoresque rivière Lot, avec la fraîcheur murmurante des nouvelles de la montagne, traverse rapidement toute la ville et fond bien au-delà de ses frontières. Divers arômes de conifères, de fleurs et d’herbes flottent dans l’air.

Dans les montagnes de Lozère, des lézards effrontés sur des pierres ensoleillées des endroits fertiles pour les champignons et les baies, et des sentiers mystérieux menant aux ruines et aux légendes du Moyen Âge. Le flux méditatif des siècles coule dans le silence et la paix de la nature.

Dans la majestueuse Cathédrale Notre-Dame-et-Saint-Privat de Mende, dont la construction a commencé dans les années 1360 à l’initiative du pape Urbain V, se trouvent des reliques uniques – la Vierge noire du 12ème siècle, et le noyau de la cloche – la plus grande à cette époque dans le monde chrétien – dont le son s’étendait sur une distance de 10 km.

Dans les labyrinthes de rues et de places séculaires, Mende cache de nombreux monuments architecturaux et bâtiments historiques. L’une d’elles a acquis de manière inattendue une saveur ukrainienne, car elle y propose de l’art ukrainien.

La Villa Malzac

Cette magnifique structure architecturale – dans un cadre cosy archaïque entre fleurs, lierre et arbres centenaires non loin du centre-ville, 22 avenue du Maréchal Foch – a une biographie créative ! L’histoire de cette maison commence au milieu du XIXe siècle – en 1850, elle a été construite et habitée par un noble de Mende.

En 1920, la bâtisse est passée aux mains de Malzac, et elle appartient à la famille du propriétaire depuis 102 ans. Avant 2000, un grand nombre de citadins vivaient ici. Louis Martin Malzac a eu une idée différente pour l’aménagement de la Villa Malzac, à savoir créer une association privée d’artistes dans les anciens appartements avec les Ateliers des Beaux-Arts, une Maison d’artiste avec un nouvel espace d’exposition inauguré le 11 mars 2022 !

« Cette initiative privée propose de donner un nouveau souffle à cette demeure en alliant créativité artistique et amélioration architecturale de la Villa Malzac. L’idée est née lors de notre conversation avec Rodolphe GIRE. Jusqu’à présent, je n’étais pas propriétaire de toute la maison, mais en 2 ans, nous avons pu réaliser ce projet. 6 artistes nous ont déjà rejoints, d’autres ateliers sont en cours d’aménagement. Nous sommes complètement indépendants, les artistes fournissant un petit loyer pour faire fonctionner la maison. Chaque 22e jour de chaque mois, nous organisons une soirée portes ouvertes, à laquelle nous invitons tous les spectateurs et connaisseurs d’art. C’est aussi une opportunité d’accueillir et de soutenir l’artiste ukrainienne Krystyna Bakoni pendant la guerre », résume Louis Martin Malzac.

Krystyna

Rencontrez Krystyna Bakoni, – une jeune artiste originaire de l’ouest de l’Ukraine, de la Transcarpatie, de la ville d’Uzhhorod. A l’invitation de Roland Lesluin, professeur de peinture et artiste de la Villa Malzac, elle participe à une exposition mensuelle de peintures avec des collègues français. Avant toi est sa première grande œuvre, créée depuis le début de la guerre le 24 février 2022 en Ukraine – un nouveau germe de vie dans une histoire personnelle : grand stress, longues routes, mois de silence.

Khrystyna est née le 18 avril 1990 et est l’héritière de la dynastie d’artistes Bakoni. Arrière-grand-père, Zoltan Stepanovych Bakoniy (1916-1989) – lauréat du prix K. Ushinsky, professeur honoré d’Ukraine. Un merveilleux enseignant et mentor qui a créé le Centre pour le développement des arts visuels pour les enfants de l’ouest de l’Ukraine ; un ascète enthousiaste, un propagandiste infatigable et l’un des fondateurs de l’école de peinture de Transcarpathie. Malheureusement, Krystyna n’a pas rencontré son arrière-grand-père de son vivant, mais a soigneusement étudié son héritage artistique et culturel.

Mykola Maksymovich Veprentsev, le grand-père de Christina du côté de sa mère, était également artiste et designer de meubles. À l’âge de 12 ans, sa mère est décédée, sa relation avec son père n’a pas fonctionné. Dès son plus jeune âge, Krystyna a gagné sa vie, a pris soin de ses grands-parents âgés. Elle a deux formations: Transcarpathian Art Institute, qualification en graphisme. Deuxième enseignement – baccalauréat en paysage et design d’intérieur – Faculté Uzhhorod de l’Université nationale de la culture et des arts de Kyev. Durant ses années d’études à l’Ecole des Arts, elle s’est passionnée pour le vitrail, la céramique, le phytodesign, qu’elle maîtrise encore aujourd’hui magistralement, ainsi que la musique et la gymnastique.

En tant qu’artiste, Krystyna a trouvé son propre style graphique, avec une couleur ukrainienne vive et une couleur ethnique. L’intérêt pour la psychologie humaine a donné du charisme à sa peinture de portrait et aux personnages et créatures qu’elle a inventés – Krystyna les appelle en plaisantant « Another Planet». Certaines de ces œuvres sont génétiquement corrélées aux sources de contes de fées et de folklore de la culture ukrainienne. Ainsi, la peinture de portrait est la ligne que l’artiste envisage de développer à l’avenir.

Le premier tableau présenté dans la galerie de la Villa Malzac s’intitule « Reine des Abysses Marins » et est peint dans une combinaison expressive de genres et de couleurs contrastés. Une œuvre dynamique et passionnante, où à travers la superposition de vagues sémantiques apparaît un mince profil féminin – en interaction harmonieuse avec les créatures marines et le pouvoir naturel de l’eau.

Krystyna Baconi dit : « La ville pittoresque et confortable de Mende m’a inspiré pour commencer à créer ma petite histoire, que je veux vous raconter aujourd’hui – pour la première fois !.. Un grand merci à mes collègues français et à Art Studio Villa Malzac, pour l’invitation cordiale à participer à l’événement.» Krystyna Bakoni réalise actuellement de nouvelles peintures pour une grande exposition avec des collègues français à la Villa Malzac, qui ouvrira ses portes au public le 22 novembre. Ces œuvres sont les témoins de sa nouvelle vie – à partir d’une toile propre.

Anna Arkhypova

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *